29 septembre 2009

Suicides

Je suis comme tout le monde : quand des employés se suicident à France-Télécom, je pense que le PDG de FT est un gros enculé. Puis, au bout d'un moment, je finis par me dire qu'il s'agit d'un gimmick médiatique. Tout le monde en parle, jusqu'à plus soif. De là à en déduire que le champ journalistique continue avec ses habitudes moutonnières, il n'y a qu'un pas. Du tout,  du tout, va-t-on me rétorquer, il s'agit d'un grave phénomène de société. Ce qui n'invalide pas ce que je disais une ligne plus haut : par définition, un sujet... [Lire la suite]
Posté par memapa à 23:13 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

08 août 2009

Potlatch

Une des rares qualités du libéralisme : sa capacité de dissolution, des anciennes solidarités, des rites à bout de souffle, des clanismes perclus de rhumatismes. Il porte en lui cette promesse, certes paradoxale : du passé, faisons table rase. Paradoxale, du fait de ce qu'on pourrait appeler l'aporie du libéralisme, à savoir qu'il est défendu bec et ongles par des conservateurs, pour ne pas dire des vieux cons. D'une part, il est indéniable que la révolution industrielle et son corpus théorique sous-jacent (ie : le libéralisme -... [Lire la suite]
Posté par memapa à 01:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 juillet 2009

Contrefaçons

Cette semaine, B'. est revenue de Chine avec une floppée de machins (exagérément) flashy dans ses bagages (il faut savoir que les chinois sont les rois du kitsch avec les indiens). Dont un certain nombre de contrefaçons tellement grossières qu'elles en deviennent kitsch.Il faut savoir qu'en Chine existent deux sortes de contrefaçons : les faux-faux et vrais-faux. Les faux-faux sont de simples copies. Les vrais-faux sont d'authentiques produits fabriqués sous le manteau : supposons que Nike commande 50000 chaussures à l'usine « temple... [Lire la suite]
Posté par memapa à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mars 2009

Journaliste : pourquoi pas moi ?

Elle se plaignait dans ce café bruyant. [Pourquoi les gens apprécient-ils autant les cafés où la musique est tellement poussée à fond que l'on entend rien ou presque de ce que raconte l'interlocuteur ? A cause du signe de convivialité que le doigt de la musique indique ? Ce doigt qui désigne la lune mais qui est le seul à être remarqué.] « Se plaindre » est peut-être un terme légèrement excessif. Mais ce que j'entendais n'était aussi qu'une reconstitution plausible de ce qu'elle articulait dans le raffut. Je peux donc me... [Lire la suite]
Posté par memapa à 23:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
28 janvier 2009

Eyeless in Gaza (Pourquoi la gauche est mal barrée, I)

Ce pourrait être le premier article d'une série : « Pourquoi la gauche est mal barrée ».Ce sera - au moins - un article né d'une exaspération bien légitime. Ce sera à propos des aventures de méchant Tsahal au pays enchanté de Gaza. Ce sera sur les gentils degôches qui se font manipuler par les media - surtout quand dans le même temps ils sont prêts à croire aux délires complotistes les plus fumeux ; genre c'est la CIA qui a fait sauter le World Trade Center, offrant à Bush un prétexte pour envahir l'Irak - à coté de ça, Le Protocole... [Lire la suite]
Posté par memapa à 23:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 décembre 2008

Mischlinge

Hier j'ai regardé un film de David Mamet. J'aime bien David Mamet ; artisan doué qui fait bien son boulot, ne révolutionne rien, mais avec du métier et du talent. Comme souvent, avec Mamet-le-paranoïaque, il y avait une sombre histoire de complot et de manipulation, mettant en scène des agents israéliens et des néo-nazis. Dans le fond de mon cerveau une petite machinerie s'est mise à tourner en tâche de fond et j'ai commencé à me rendre compte que ma nièce et mon neveu étaient juifs, selon la loi mosaïque, puisque leur mère l'est.... [Lire la suite]
Posté par memapa à 17:48 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

01 décembre 2008

Les écrivains

Il faut bien dire une chose : les écrivains sont (souvent) des gens insupportables. Narcissiques, arrogants, immatures et complètement auto-centrés.Narcissiques en somme.Ce sont généralement les seuls à défendre leurs confrères, quand bien même ce sont des minus habens avérés.BHL, tiens : Ecrivain plus que médiocre et essayiste d'une nullité abyssale. Mais non. Il se trouvera toujours des écrivains pour soutenir BHL (en dehors de ses commensaux), car c'est un écrivain, et un écrivain, c'est bien. Ils iront même jusqu'à prétendre qu'il... [Lire la suite]
Posté par memapa à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2008

La censure, si je veux !

Dans un de ses posts, C/J rapporte les propos suivants : Il y a 450 textes [de loi] environ, dispersés, traitant de la diffamation, de l'injure, de l'offense au chef de l'Etat, du respect de la vie privée, de la présomption d'innocence... Au-delà du principe, l'exception est devenue la règle. On n'ose même plus plaider la liberté d'expression : tout ce qui intéresse un juge, c'est savoir s'il y a une diffamation ou une incitation à la haine raciale, etc. On est donc véritablement dans le régime d'une censure. Mais à telle... [Lire la suite]
Posté par memapa à 02:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
13 août 2008

Les J.O

Perso, les J.O, je m'en branle, et mon gigantesque chibre, à force, englue les murs de mon petit appartement.C'est du business, rien de plus, et le show must go on. Rien de plus, rien de moins. Le reste, c'est de l'hypocrisie pour journal de 20 heures.Le CIO (ou son équivalent à l'époque) n'a rien trouvé à dire contre l'organisation des J.O  de 1936 à Berlin.  Déjà, à l'époque, des sous-hommes  déclaraient qu'on ne pouvait ignorer un des plus grands pays d'Europe et que le sport et la politique n'avaient rien à voir.... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 août 2008

Rien sur les J.O.

La Chine, ou plutôt son système politique, fait saliver nos décideurs. Enfin un exemple, à portée de la main, d'un autoritarisme couplé à une économie de marché débridée comme on en rêve dans nos vieux pays. Tu bosses, tu consommes et, pour le reste, tu fermes ta gueule.Ce qui a mobilisé nos futurs rentiers en 1968 est enfin advenu - un brave new world de la croissance rapide, sans que nos ex-révolutionnaires en peau de lapin s'en émeuvent outre mesure. Pour être honnête, quand on est bien planqué au fond d'un ministère, on est du bon... [Lire la suite]
Posté par memapa à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]