12 août 2008

Rien sur les J.O.

La Chine, ou plutôt son système politique, fait saliver nos décideurs. Enfin un exemple, à portée de la main, d'un autoritarisme couplé à une économie de marché débridée comme on en rêve dans nos vieux pays. Tu bosses, tu consommes et, pour le reste, tu fermes ta gueule.Ce qui a mobilisé nos futurs rentiers en 1968 est enfin advenu - un brave new world de la croissance rapide, sans que nos ex-révolutionnaires en peau de lapin s'en émeuvent outre mesure. Pour être honnête, quand on est bien planqué au fond d'un ministère, on est du bon... [Lire la suite]
Posté par memapa à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 août 2008

Tuba, Arizona

En général, le long des routes d'Arizona, on vend des bijoux prétendument navajos, typiquement des boucles de ceinturon en argent et turquoise, fabriquées le plus souvent en Thaïlande et qui sont au beauf ricain ce que le crocodile Lacoste est au notre. Les vendeurs ont un vague air indien et/ou new-age, les acheteurs vont du touriste scandinave tout surexcité au redneck qui change une pièce défectueuse. Du côté des petits bleds un peu pouilleux, comme Camp Verde ou Tuba, à l'écart des grands axes, on croise plutôt des sortes de... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 août 2008

Les vrais hommes

« Ici, étranger, il y a 3 façons de boire son whisky : Avec une paille Avec une paille un peu plus épaisse qu'on appelle un bol Pour les vrais hommes : directement à la source ; sous la jument »
Posté par memapa à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2008

L'Estar

Les revues littéraires me font penser à l'estar, cet animal en voie de disparition doué de parole.L'estar ne cesse de répéter que : il n'est pas en voie de disparition. s'il vient à disparaitre, ce sera la fin de : la civilisation toute vie l'expansion cosmique : annulation du Big Bang, déclenchement du Big Slurp et retour au néant primordial. sans bien se rendre compte que ces deux assertions sont incompatibles.
Posté par memapa à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2008

Following

L'astuce est de traverser, dans un sens puis dans l'autre : les voitures qui se trouvent à l'arrêt - à cause du feu - ne sont jamais les mêmes, et personne ne peut deviner que je passe mon temps à emprunter le passage clouté alternativement ouest-est et est-ouest. Que je fais le guet. Que je profite de ces quelques pas pour jeter un coup d'oeil aux portières de la première rangée. Il faut que la bagnole soit d'un modèle déjà ancien, sans condamnation centralisée, ni ce bouton - généralement devant le changement de vitesse - qui permet... [Lire la suite]
Posté par memapa à 23:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 juillet 2008

De Batman au Joker

Cher Joker, Déjà, et pour commencer, je pense que c'est la dernière fois que je te crois quand tu me dis qu'après cette bouteille, oui celle-ci, tu rentres parce que tu es quelqu'un de sérieux, merde quoi. Ensuite, pour Sloterdijk, tu peux laisser tomber, ça vaut pas le coup, tu te fatigues pour rien. Je viens de m'en appuyer 3 dans la foulée, parce que j'ai un cerveau grand comme un congélateur familial et que rien ne m'arrête. Ce qui fait 6 au total, oui, tu peux me regarder avec adoration, mais pas trop quand même, ça me gène... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

28 juillet 2008

Histoire de causer

Il doit exister une sorte de destin qui m'a mis un jour sur le chemin de la traduction de machins culturellement déficients : romans pour ados japonais ou BD italienne underground de la fin des années 80.   J'ai retrouvé dans mes archives La dalia azzurra (le dahlia bleu) de Filippo Scozzari d'après Chandler, dans la version originale de chez Frigidaire à 4000 lires (et je me demande bien où j'ai bien pu la trouver, étant donné que je n'ai jamais mis les pieds en Italie). Traduit par mes soins il y a 15 ans de cela, à... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 juillet 2008

Horst Wessel Lied au bout du RER

C'est en lisant City of quartz que l'idée a commencé à germer. Bouquin fascinant comportant en particulier ces descriptions de communautés nanties et refermées sur elles-mêmes, de villes privatisées autour de Los Angeles, avec murs d'enceinte et vigiles pour contrôler entrées et sorties. J'ai jeté un oeil à l'une d'elles à Phoenix. D'assez loin parce que les types en noir à tête de psychopathes qui gardaient les points d'accès m'intimidaient et que je n'avais aucune envie de m'attirer des ennuis à moins de 18 heures de mon décollage.... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 juillet 2008

Merde à la croix

Etre comme tout le monde : le secret du bonheur. Si la bonne fée venait rétroactivement se pencher sur mon berceau, voilà ce que je lui demanderais : faites de moi quelqu'un d'absolument ordinaire. D'infernalement ordinaire, s'il le faut.Faites de moi un de ces types sans forme, sans visage et sans pensées, un des ces types contents de leur sort, heureux d'être banals, d'être ni beaux ni laids, ni séduisants ni répugnants. Un de ces types qui vont au bureau sans état d'âme particulier, avec certes un léger ennui, mais pas plus que... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:44 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
09 juillet 2008

La ville

(....) Les jolies filles, les très jolies filles, les reines du bal de quelque chose n'intéressaient personne, alors elles partaient dans les banlieues résidentielles où d'ailleurs elles résidaient, s'accouplaient à des natifs du coin raisonnablement nantis et (se) reproduisaient. Les plus ambitieuses ou les moins méfiantes partaient vers des endroits où leur plastique pouvait être monnayable, car il y a des contrées où le 90-60-90 est un met de choix. Mais pas chez nous. On appelait ça Tirer la Barbie. La drague en elle-même,... [Lire la suite]
Posté par memapa à 20:31 - - Commentaires [12] - Permalien [#]