11 juillet 2007

Le Christ s'est arrété à Aboli

J'ai déjà raconté que j'adorais me relire. C'est bô. Et je comprends tout. Mais il n'y a jamais que 250 entrées et je commence à les connaître par coeur (et j'en ai un peu marre de trouver des fautes d'orthographe au 24ème passage). Alors, là, j'ai relu l'intégralité d'Aboli. C'est très bien aussi. Mais différent. Heureusement d'ailleurs sans quoi je me poserais des questions. Et ce serait aussi moins interessant. Si  c'était  la même chose. Ah oui, aussi, je me creuse la tête pour trouver des trucs pour la télé. Que je... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:26 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

10 juillet 2007

My name is Rouillé, James Rouillé

Il y avait longtemps que je n'avais autant jubilé.  Je viens de tomber, telle la poule face au ver dodu, sur un merveilleux article-on-the-internet. Ici. Le manque de maitrise conceptuelle de l'auteur est assez stupéfiant, d'autant qu'il semble être  Maitre de  Conf à Paris 8 (C'est ce qu'indique Google).  C'est  Keynes qui (en substance) définissait l'enseignement universitaire comme  des connaissances inutiles distillées à des  incapables par des incompétents.  Sage  maxime.  Je cite... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:06 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
09 juillet 2007

Do you do you prédateur ?

Une partie non négligeable de la population, si elle trouve licite de tuer des bestioles pour se nourrir, est beaucoup plus réticente lorsqu'il s'agit de  laisser tirer à vue sur tout ce qui bouge pour le plaisir. Alors les amateurs de barbaque explosée à la grosse chevrotine s'inventent un surmoi de prédateur, eux dont la machoire ressemble désesperemment à celle du porc ; entre omnivores, on se comprend. En fait de prédateurs, on se coltine généralement de petites notabilités du coin, légèrement naphtalinisées, les dames qui... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2007

Les remords du commissaire

Ils ne voulaient pas la facilité d'existence de ceux qu'ils avaient expropriés ; ce qu'il voulaient, c'était la disparition de leur luxe. Ok, d'accord, c'est moi qui ai exhumé ça de chez Borkenau. C'est moi qui en ai fait un mot d'ordre. Un slogan, même. Je peux difficilement prétendre que je ne savais pas ce que je faisais. C'est vrai. Ca les a enthousiasmé au Commandement Militaire Unifié. Ils en redemandaient. Je leur ai bien fait remarquer qu'une fois tout détruit, il ne leur resterait plus rien à réduire en poussière. Qu'il... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 juillet 2007

Sisters of Mercy

Les bibliothèques municipales sont des endroits merveilleux Outre qu'on peut y découvrir de fabuleux bouquins ayant échappé à la vigilance de nos paraplégiques des neurones (nos critiques nationaux), outre qu'on peut trouver le DVD de Rote Sonne inspiré parait-il par le SCUM Manifesto de Valérie Solanas [1] (je vous raconterai dès que je l'aurais visionné), voilatipa que je dégotte le premier CD des Sisters of Mercy (avec tous les bonus sortis en EP). Sniff ! Toute ma jeunesse, les Sisters of Mercy. De la dark-wave lipidique certifiée... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
06 juillet 2007

Bad trip

On avait regardé le Rapport Quiller, film d'espionnage décalé de bout en bout, pas mauvais, mais décalé, bizarre, bourré d'acteurs allemands parlant un anglais parfois approximatif. Je n'aurais pas du sortir tout de suite. Après les films étranges ou prenants ou les deux, j'ai beaucoup de mal à revenir dans le vrai monde, j'ai l'impression de flotter, de ne pas être vraiment dans mon corps ni dans mon cerveau, j'ai du mal à accomoder le réel en somme. Ce peut être une sensation agréable.Pas cette fois-ci. Dans un état second et... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2007

L'ile

Je devais avoir 8-10 ans. Peut-être moins. Je ne me souviens plus bien. Mes parents m'avaient laissé sur la grève, avec un petit bob sur la tête pour me protéger du soleil, pourtant anémique. Je regardais leur voilier s'éloigner au moteur, balançant son gros cul blanc dans le ressac. Ils étaient attentifs à la barre et ni l'un ni l'autre ne se retournèrent pour me faire un petit au-revoir avec la main, comme on est censé le faire en pareille circonstance. L'Ile faisait environ 3 kms de long sur moins de 2 de large. Une crotte de ... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
04 juillet 2007

Rebellion

A une époque on savait faire des films humanistes qui pouvaient à la fois ne pas être gnangnans et être bouleversants. D'intelligence aussi. On pouvait faire du mélo, du drame, du poignant intelligent. Sans prendre le spectateur pour un con et lui donner à voir des sentiments monstrueux qu'il pouvait faire siens. Sans fausse honte. On pouvait faire des films d'amour déchirants, d'un amour voué à l'échec mais malgré tout inaltérable sans provoquer les ricanements des lecteurs décérébrés des Inrocks. Des amours contrariés... [Lire la suite]
Posté par memapa à 01:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 juillet 2007

La tartine de merde

La vie est-elle ou n'est-elle pas une tartine de merde ? Etant donné la quantité de littérature sur le sujet, on va admettre que c'est une tartine de merde. Ceux qui considèrent que c'est plutôt l'inverse n'ont semble-t-il pas grand chose à en raconter, tant il est vrai que le bonheur des uns provoquent aigreurs ou ricanements chez les autres. Donc la vie est une tartine de merde.Un fois cette prémisse posée (et j'espère que c'est bien UNE prémisse sans quoi le correcteur de word est une grosse daube), plusieurs attitudes sont... [Lire la suite]
Posté par memapa à 20:08 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
02 juillet 2007

La femme qui ne sort pas

Bon à force de me tanner, B' va l'avoir sa BD. Dès que j'aurais fini le scénario. Ce qui va me prendre environ 12 minutes. Le seul vrai problème c'est que je ne sais absolument pas dessiner. Je vais donc devoir faire ça à partir de photos retouchées, de collages, de silhouettes. Et vu ce que j'ai en tête, ça ne va pas être suffisant. Il va me falloir puiser dans mes archives, voire faire des screenshots de DVD. Un bout de la narration (sans images, bien sur) Non, aujourd'hui ça va pas être possible. Les oiseaux sont devenus... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]