07 juillet 2008

ANPE = SS

Vous savez qu'être sans emploi, c'est mal. Vous volez l'argent de la collectivité. Vous êtes une petite saloperie de parasite et si vous nationalisez les pertes, vous ne privatisez pas les bénéfices. En fait si, mais ce n'est pas comme ça qu'il faut le faire. Alors, à L'ANPE, on a décidé de vous fliquer pour être sûr que vous êtes en train de chercher du taf comme un malade au lieu de dessiner Le naufrage de la Meduse sur l'extrémité de votre gland, opération complexe qui nécessite beaucoup de patience - et donc de temps libre. Sur le... [Lire la suite]
Posté par memapa à 13:02 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

04 avril 2008

Tripalium

Les jours où je vais bien, je vais bien. Les jours où je vais mal, je vais mal, mais je ne sais pas pourquoi. Je suis comme un lapin qui vient de se faire massacrer l'arrière-train par une décharge de chevrotines, et qui, paniqué, essaie de se mettre à l'abri, les pattes arrières inutiles et pendantes, sans comprendre ce qui lui est arrivé.Alors parfois je lis des gens (sur des blogs ou dans des livres) qui sculptent leurs angoisses avec une précision qui me laisse pantois, qui expliquent par le menu le pourquoi du comment, qui... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 décembre 2007

L'enfer pré-24 décembre

Ce qu'il y a de bien avec le fait d'acheter des cadeaux de Nowel, c'est que ça reconstitue fissa le lien social. On est obligé de frayer avec ces sales cons de moyenneux alors qu'on est un putain de rebelle qui regarde la horde des manants d'un oeil méprisant du haut de sa tour magne. C'est très moyen pour l'image de marque de se retrouver en train de faire la queue à la caisse avec des vilains parents les bras chargés de produits dérivés de Dora l'exploratrice.Parce que les parents sont très vilains du coté de cour St Emilion.Parce... [Lire la suite]
Posté par memapa à 21:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
19 septembre 2007

L'attaque des raisins géants

A l'heure qu'il est, j'ai peut-être déjà craqué. mais j'écris dans la nuit noire et glacée ce billet (nocturne forcément) pour que le monde sache. Que j'ai des idées à la con, ou plutôt que je suis extrèmement influençable. Ca a commencé vendredi. J'étais comme une merde molle sur un tatami raisonnablement inconfortable, et je m'abandonnais à la léthargie d'un shiatsu en phase terminale. Le moment où on peut me demander n'importe quoi et où je répondrais Ah ouais, ouais d'un air bovin et à demi extatique. La praticienne dardait sur... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 juillet 2007

Terreur et dialogue

Une soirée peu après l'élection de Mister-Sourire-Crispé à la présidence. Que de la chienlit rouge à têter de la 1664 à la bouteille. Une bonne partie à discutailler sans fin sur la façon de reconquérir le coeur du peuple de gauche, à disserter sur le renouveau militant et/ou citoyen à mettre en oeuvre. Aussi efficace et pertinent qu'une boite à suggestions dans un supermarché. Les plus torchés à rejouer Dealey Plaza, avec moi dans le rôle du spécialiste des fusils de sniper soviétiques à  acheter sur le marché de Peschawar.... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 juillet 2007

Dirty remembering

Des histoires pas très honorables. Comme celle où je me laisse enfermer dans la maison pendant que le propriétaire des lieux part se promener avec le 3ème ami. Fatigué que j'avais prétendu. Pas de problème, je lirais en vous attendant, trainez pas pendant deux heures non plus. Toute cette mise en scène afin de mettre la main sur un antitussif. C'etait l'époque qui voulait ça. Les gens rangent souvent leurs médicaments dans des endroits impossibles. Pas dans la salle de bains, comme cela me paraissait logique. Ailleurs. Le tout est de... [Lire la suite]
Posté par memapa à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2007

Maciste et les mines du roi Congélo

B'. m'a fait remarquer que ce blog, c'est soit pour les intellos (ça n'interesse donc personne), soit pour les amateurs de cinéma pas bien dans sa tête (ça n'interesse donc personne non plus). Tel le renard au corbeau, elle m'a tenu à peu près ce langage : - les blogs, c'est pour que les gens racontent leurs histoires de prostate ou d'amour qui ne marchent pas bien, leur avis sur des sujets auxquels ils ne connaissent rien mais qui sont obligatoires (vu à la télé), ou la recette des nouilles au beurre. - Oui, mais c'est chiant,... [Lire la suite]
Posté par memapa à 13:45 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
16 avril 2007

Le client

Des fois je ne bosse pas qu'en slip. C'est dommage.Par exemple quand faut aller voir le client. Parce que le client est roi, et que les rois n'aiment pas voir des gens débarquer en slip chez eux. Ce serait lui manquer de respect au client. Mettre une cravate à pois sur une chemise à rayures, c'est pas lui manquer de respect. Mais se gratter les couilles dans un boxer-short, c'est pas cool pour le client. C'est comme ça. Moi, les clients, ça m'emmerde. Ils sont cons, ne comprennent rien à rien, donnent leur avis à contre-temps, veulent... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:27 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
30 mars 2007

Niveau zéro du rien

Aujourd'hui me parait propice. Un bon jour pour raconter des trucs que le monde entier il s'en fout. Le monde entier, de ce que je raconte, il en fait des coquillages, qu'il peint à la gouache et dont il fait de merveilleux colliers pour la fête des mères. Du scrapbooking, même, il peut faire, avec. Moins intéressant, c'est pas humainement possible. Même un sénateur au golf aurait l'air plus guilleret. Mais j'ai fait mon annonce. Alors, faut y aller. Comme je bosse pour une entreprise et chez moi, ces braves gens m'ont offert... [Lire la suite]
Posté par memapa à 14:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
03 mars 2007

Avis à la population

En fait, il faut que je vous dise : je bosse de nouveau. Ce qui veut dire que vous ne bénéficierez plus de ma prose à la fréquence actuelle. Et c'est tant mieux, parce que je commençais à sêcher un peu. Comme sujets possibles, ne me restaient plus que le dépareillement récurrent des mes chaussettes, la disparition incompréhensible de mes slips et ma passion secrête et nouvelle pour le coca zéro. J'ai rangé ça dans la rubrique "Ma vie où je me fais chier", mais c'est un peu abusif. Je n'ai pas encore eu le temps... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:32 - - Commentaires [14] - Permalien [#]