08 juin 2009

Antichrist

Alors finalement, on est allé le voir le film de Von Trier. Bon, ce n'est pas ce qu'il a fait de mieux. D'ailleurs la trilogie américaine est ce qu'il a fait de moins bien, malgré des giclées de génie à intervalles réguliers. Que lui reprocher ? Je ne sais pas trop. Peut-être une esthétique parfois à la limite du chichiteux. Ce qui est certain, c'est que Von Trier a de gros problème avec les femmes, même si l'idée de prendre à contre-pied la doxa gnangnan sur les sorcières est réjouissante. A voir ?Oui, indiscutablement. C'est... [Lire la suite]
Posté par memapa à 01:52 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

07 décembre 2007

Retribution

Le problème avec les cinéastes dont on est un fan absolu, c'est que l'on a peur d'être déçu. Etre déçu par un blockbuster, ce n'est pas grave. C'est juste du divertissement. On peut même être agréablement surpris par quelqu'un dont on n'attendait rien.Mais Kiyoshi Kurosawa, il me fait peur. Pourtant, je pense que c'est l'un des plus grands réalisateurs vivants avec von Trier.Rien de moins. J'ai même tendance à considérer Jellyfish, relativement honni, comme son chef-d'oeuvre (de par sa totale absence de sens).Mais j'avoue qu'après... [Lire la suite]
Posté par memapa à 10:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 novembre 2007

Le pont des arts

On s'est décidés à regarder Le pont des arts. Enfin, surtout B'. Moi, ça ne bottait pas trop. Il faut dire que, elle, Green, ça la fait rire. Moi, moins. Déjà, à cause de la Green touch, à savoir les liaisons improbables. Par exemple Ce corps à l'arrêt a faim se prononce : Ce corps z'à l'arrêt t'a faim. Ce qui surprend un peu. Et rangent ces films dans une catégorie tout aussi improbable. Dans laquelle les critères ordinaires ne s'appliquent pas. Comme le jeu des acteurs. Ou la vraissemblance. C'est un peu comme du Rohmer, mais à la... [Lire la suite]
Posté par memapa à 20:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 juillet 2007

Rote Sonne

A la demande générale de Monierza, voici un merveilleux compte-rendu de Rote Sonne dont j'avais parlé il y a peu. Le SCUM Manifesto et tout ça. Pour être honnête, ça ne scum pas des masses dans ce film. Bon, le principe est simple : 4 filles, la vingtaine, partagent un appartement, y ramènent leurs amants, et les éliminent au bout de 5 jours, car dixit Isolde, au bout de 5 jours, ça se complique, on risque de tomber amoureuse. Difficile de verser une larme sur le sort de ces messieurs à tronche de vendeurs d'andouillette en gros et... [Lire la suite]
Posté par memapa à 09:33 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
21 octobre 2006

Bercy on Seine

Tiens, on est allés voir Les fils de l'homme. J'ai pas accroché au film, je ne sais pas pourquoi. Il faut dire que j'étais assez fatigué en entrant dans la salle.Pourtant ce film est bourré de qualités.La première étant d'être extêmement ambitieux. Pas moins que la reconstitution ou plutôt une constitution d'un futur proche, avec un soin du détail émouvant.  Un film ou un livre ont (ou devraient avoir) pour fonction principale la création d'un monde imaginaire à la fois riche et rigoureux dans sa richesse. Et je dois dire qu'en... [Lire la suite]
Posté par memapa à 08:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 septembre 2006

Le surréalisme me gave

Hier, avec B'., on est allé voir Avida. Parce qu'on avait bien aimé le précédent, Aaltra. Et que j'aime bien Benoit Delepine que je voyais à une époque hanter les soirées Bis de la cinémathèque avec un air perpétuellement malheureux. Le plus drôle, si je puis dire, c'est qu'on est allé le voir sur les Champs, parce que les autres salles étaient vraiment trop nazes. Le cinéma du drugstore passe assez souvent des films un peu bizarres, plutôt décalés vis à vis de la fonction première des Champs qui est d'être un parc à beaufs.Bref, on... [Lire la suite]
Posté par memapa à 02:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]