14 juillet 2009

Parque Via

L'avantage quand on est (provisoirement) célibataire, c'est qu'on peut faire des choses qu'on ne peut pas faire aisément lorsque l'on subit la loi d'airain du matriarcat. Non : pas aller aux putes. Voir des films chiants par exemple. Parce que de temps à autre, une certaine mauvaise conscience me taraude : les pingouins mutants venus de la 5ème dimensions, les gunfights dans une salle de bain à 30 personnes, et les jeunes crétins qui se font décapiter par le psychopathe du coin, tout cela, c'est bien beau, mais la quête de sens dans... [Lire la suite]
Posté par memapa à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2009

La vie nouvelle

Je viens de me taper le film éponyme de Grandrieux, en DVD bien sûr, aucun cinéma ne prendrait le risque de le passer en salle (d'autant qu'il est sorti il y a 6 ans). J'avais vu le précédent (Sombre) lors d'une des vendredis avant-garde de la cinémathèque, c'est dire. Ca m'ennuie beaucoup de descendre son film. Le type est sincère (il était au débat qui avait suivi cette séance), il galère comme un fou pour faire des films hors-normes (10 ans pour en produire 3 qui n'ont pas du couter très cher chacun), des films risqués, pas... [Lire la suite]
Posté par memapa à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2007

Des hommes pas très remarquables

J'ai regardé il n'y a pas longtemps Rencontres avec des hommes remarquables. De Peter Brook. D'après le livre éponyme de Gurdjieff qui y racontait les premières années de sa vie. Le film en lui-même ne présente pas un intêret magistral, ni bien, ni mal, plutôt longuet, mais en tout état de cause, cela semble être du à la matière première,  le livre, que parait-il il suit fidèlement. Ce qui stupéfie, c'est que cette production est présentée comme « inspirée de faits réels ». Il ne s'agit donc pas d'une fiction. Alors que pour tout... [Lire la suite]
Posté par memapa à 06:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
17 février 2007

Le petit Jesus

Au programme du cinéma bis de ce soir : espionnage sexy. Avec en première partie, Max Pecas (Espions à l'affut), période initiale. Assez chiant, bien qu'émaillé de drôlerie involontaire. Mais en tout état de cause, on ne peut pas parler de nanard gouleyant. Après l'entracte (sandwitchs au thon et au fromage de brebis préparés de mes blanches mains), l'expérience ultime. A savoir Jess Franco, période 80's, c.a.d n'importe quoi n'importe comment. On nous explique que Jesus avait assisté l'année dernière à une retrospective... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]