27 mai 2009

Vengeance

Nikita à la voix tonnante de prophète vétéro-testamentaire a expliqué il y a peu que les critiques ciné étaient des sombres merdes incultes, tout juste bonnes à se faire empaler sur un pieu chauffé au rouge. Ce en quoi je ne peux pas lui donner tort.Toutefois ...Car il y a un toutefois.S'il lui prenait l'idée aberrante de lire les critiques des internautes (i.e : les graphomanes bas du front qui s'expriment) sur les sites ad hoc (cinefil, allociné, ...), il s'étoufferait de rage et appuierait séance tenante sur le bouton de la force... [Lire la suite]
Posté par memapa à 12:56 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

10 juin 2008

3 en 1

Aujourd'hui 3 films pour le prix d'un seul. Et ça va être rapide, car, quand un film est bon, il n'y a pas grand chose à en dire, parce qu'il est bon. Tout d'abord Sparrow, le dernier Johnnie To. Johnnie To est un grand. Je l'ai déjà dit. Et je confirme. Non seulement, To est grand, mais en plus il se renouvelle. Il n'y a pas un coup de feu échangé dans Sparrow, ni d'ailleurs de mort violente.C'est une comédie sentimentale matinée d'une vague intrigue policière.C'est fluide, léger, élégant. Elégant : voilà le terme qui définit... [Lire la suite]
Posté par memapa à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2008

No sex last night

Je suis allé revoir No sex last night de Sophie Calle (et de son petit camarade). Je n'étais pas sûr que j'allais l'aimer de nouveau. 15 ans se sont écoulés. Je l'ai nécessairement aimé. J'avais de telles douleurs abdominales. Pour parler crument, je pétais comme un troupeau de ruminants gonflés à l'hélium sur le chemin du ciné. Idem en sortant. Si, plié en deux de douleur, j'ai pu apprécier le film, c'est qu'il est bon. Un signe patent de qualité.Pourtant je le reconnais : il a tout a priori pour me révulser. Peinture narcissique des... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2008

The Blade

Je viens de revoir The Blade du grand Tsui-Hark, alors qu'il m'avait laissé un souvenir assez mitigé. J'avais eu tort. C'est effectivement une des apothéoses du film de sabre et le moment où Tsui-Hark commence à se lacher et à faire au sens strict n'importe quoi. Le duo infernal ayant pondu un article plus que méprisant (en particulier au vu des qualités intrinsèques du métrage), je ne peux que m'inscrire en faux face à la commisération affichée (ambiance : « Bon,Tsui, maintenant deviens adulte et apprend les longs plans fixes chiants... [Lire la suite]
Posté par memapa à 09:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
24 janvier 2008

Triangle

On vient de sortir du MK2 équipé de sièges pour amoureux dans lesquels on peut se vautrer l'un sur l'autre et se faire des mamours dans le noir. On a été voir Triangle. Et l'on est ressorti avec des sourires à exposer les molaires au vent.Oh, bien sur, ce n'est pas le film du siècle. Ou même de l'année. Quoi que ...Il y a certes quelques longueurs, des facilités, des plans un peu téléphonés.En tout état de cause chacun des 3 réalisateurs à déjà fait mieux en solo.Mais quel exercice de style réjouissant ! Mais porté sur les fonds... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
10 janvier 2008

Trésor des iles chiennes

Comme vous le valez bien, je vais vous parler d'un merveilleux film que vous ne verrez jamais, parce que je viens de le sortir de ma collection de raretés numérisées depuis une VHS hors-d'âge.Oui, je sais, certains vont encore dire que je me complais dans un underground facile, mais j'avais envie de le revoir, je l'ai donc revu, et c'était bien. Vous ne savez pas à côté de quoi vous passez et êtes passés, et c'est d'ailleurs pour cela que, dans le poste, je cause.Donc, et rien que pour vous, un compte rendu par dessus la jambe du... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:27 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

06 août 2007

Hot Fuzz : ça bon !

Je vais me répéter : ma gonzesse à moi tout seul, je vous l'ai déjà dit, elle est canon, elle trouve à redire sur certaines expositions à la Halle St Pierre, elle lit Vygotsky (mais elle est obligée, faut dire), elle est incapable de cuisiner des pâtes à l'eau sans en faire des parpaings, et pour le même prix, elle a bon goût en matière d'humour. Les comédies franchouillardes la navrent, et je la soupçonne de ne rire de mes vannes foireuses que du fait de cette tendresse qu'on éprouve envers un enfant un peu diminué ou un chien avec... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2007

Exilé

En fait, je ne voulais pas en parler de ce film. Je suis un fan absolu de Johnny To, d'autant qu'il se bonifie avec l'âge et réalise modestement de petites splendeurs qui me laissent sans voix. Et il est difficile de gloser sur la perfection. Ce qui m'a décidé à le faire, c'est la critique de Télérama, pas mauvaise, mais d'une suffisance qui m'a laissé sur le cul. En substance : c'est bien sympa, Exilé, c'est des gunfights qui s'enchainent, mais le sens de la vie dans tout ça ? Pauvre petite sous-merde ! Le film de To est hors de... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
04 juillet 2007

Rebellion

A une époque on savait faire des films humanistes qui pouvaient à la fois ne pas être gnangnans et être bouleversants. D'intelligence aussi. On pouvait faire du mélo, du drame, du poignant intelligent. Sans prendre le spectateur pour un con et lui donner à voir des sentiments monstrueux qu'il pouvait faire siens. Sans fausse honte. On pouvait faire des films d'amour déchirants, d'un amour voué à l'échec mais malgré tout inaltérable sans provoquer les ricanements des lecteurs décérébrés des Inrocks. Des amours contrariés... [Lire la suite]
Posté par memapa à 01:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 juin 2007

Dresden Memories

DRESDEN MEMORIES (2003) De Gregory Kulanovky Sorti en Direct-to-DVD, ce film franco-lituanien aurait mérité le grand écran. D'abord, parce que les films français le méritant effectivement ne sont pas légion. Même s'il est à moitié balte. Ensuite parce que le pitch nerveux et étrangement inventif (pour une production nationale) est à marquer d'une pierre blanche. Jugez-en plutôt : Dans un futur proche, les chômeurs de longue durée sont parqués dans des sortes de camps, de transit, suivant la terminologie officielle, mais qui ne... [Lire la suite]
Posté par memapa à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]