23 juillet 2009

Retour en 2666

Il y a des livres, des films, des tableaux, des trucs qui sont de vrais trucs. Dans le sens où l'on en ressort avec le sentiment d'avoir vécu quelque chose d'incroyable, et pas juste d'avoir passé le temps de manière plus ou moins agréable. Parfois, on met plusieurs semaines, voire mois avant de se rendre compte à quel point le truc était une expérience. Le reste de l'entertainment paraît fade, décoloré, inepte, insipide. C'est le cas de 2666. Après Les détectives sauvages (quel titre !) et 2666, j'ai décidé de me taper tout Bolaño.... [Lire la suite]
Posté par memapa à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2008

Tuons les grands hommes

Ellroy est un gros branleur. Ellroy est aussi L'écrivain de polar de référence en France, surtout chez les gens qui ne lisent pas de polars. Une sorte de Fred Vargas US. Naaan, je suis méchant. Mais il y a un peu de ça quand même.Ellroy est une tête de noeud qui en rajoute dans le genre néo-conservateur crypto-pervers qui joue et surjoue son rôle. Ca impressionne beaucoup les gens qui aiment bien vivre par procuration et qui , ayant fumé un joint, n'en peuvent plus de lire un type qui reniflait les petites culottes dans les baraques... [Lire la suite]
Posté par memapa à 14:58 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
21 septembre 2008

Brian Evenson

Deuxième livre de Brian Evenson que j'engloutis. Des nouvelles cette fois-ci. Toujours édité par Lot 49, toujours excellent (bien que les dernières publications tendent un peu vers le mainstream). Avec des 4ème de couverture qui ne divaguent pas et n'expectorent pas des insanités notoires à propos d'écrivaillons encore plus notoires. Chez Lot 49, il n'y a pas tromperie sur la marchandise et Evenson explore bien « un monde crépusculaire » à l'aide d'une langue d'apparence classique, mais éblouissante de tenue et de simplicité... [Lire la suite]
Posté par memapa à 02:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2007

Puerto escondido

Viens de me taper les 166 premières pages de Puerto escondido, merveilleux ouvrage qui m'est tombé des mains malgré une bonne volonté évidente de ma part. D'autant que j'essaie désespérément depuis près d'un mois de lire quelque chose jusqu'au bout.La fiction me gave. C'est mauvais, chiant, rébarbatif.Après on s'étonne que je préfère sur le fond me taper des thèses sur le développement de la verrerie dans le Poitou du XVIème siècle.Bon, c'est de la littérature pour vieux cons. Pas de vieux cons. Pour vieux cons. M'étonne pas que... [Lire la suite]
Posté par memapa à 13:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 novembre 2007

La cognizione del dolore

Je l'ai relue, La connaissance de la douleur, moi qui suis si fatigué, à l'avance probablement, car, travailler, bientôt je vais, comme le disait Yoda sur le chemin de la mine, gréseux et à forte déclivité, sa pioche sur l'épaule. J'y avais d'ailleurs fait une fine allusion,  absolument pas détectée, et c'est peut-être ce cela qui m'a encouragé à la relire. Première fois, il y a 20 ans, seconde, il y a 3 ans en laissant tomber après 20 pages .Ah, Gadda, icône  italienne de la modernité en littérature, para-Joyce... [Lire la suite]
Posté par memapa à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2007

Polars and co

En fait, je me dis souvent que je devrais tenir à jour une sorte de journal des polars que je lis. Car j'en lis beaucoup. Tellement, même, qu'il m'arrive de me taper un déjà vu. Je me demande d'ailleurs si je n'ai pas quasiment vidé tout le stock des bibliothèques municipales (de Paris). J'aime bien les polars. Outre que c'est une écriture du réel (ou censée l'être, on y reviendra), c'est surtout un genre protéiforme. Assez reposant de surcroit. On ne peut pas lire tous les jours Finnegans Wake, surtout vautré dans son lit. Proteifome... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2007

Bethlehem, Texas

Je l'ai déjà dit, je n'aime pas faire de la retape pour les livres. Activité inutile à mon sens. Mais il arrive que je sois, comme tout un chacun, bouleversé par un ouvrage, un auteur, non pas tant par l'oeuvre elle-même que par sa puissance d'évocation. Non pas sa puissance d'évocation. C'est nul. On dirait du Télérama. Disons par la masse de choses diffuses qu'elle met en branle, idées confuses et à moitié informulées, bien au delà de son rayon d'action apparent. C'est le cas de Bethlehem, Texas de Christopher Cook (Rivages).... [Lire la suite]
Posté par memapa à 02:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
30 juin 2007

Mitchell / Marcus

Pour une fois, je vais vous parler de livres. Ce que je ne fais jamais ou presque, malgré la quantité industrielle de bouquins que j'enfourne avec une précision de sertisseuse. Et ce pour plusieurs raisons : Personne ne lit de livres (allez, avouez !) Quant bien même ce serait le cas, tout le monde s'en fout. Ou plutôt qui se sentirait remué par une critique par dessus la jambe au point d'entamer la lecture conseillée ? Surtout quand elle est déconseillée. Enfin parler d'un livre me parait un peu superfétatoire. Une sorte de... [Lire la suite]
Posté par memapa à 00:19 - - Commentaires [13] - Permalien [#]