Quand on n'a rien à faire, il faut s'occuper. Là, je m'occupe à faire des calculs on ne peut plus inutiles. Parce que je travaille et que je n'en ai pas présentement. Et comme je déteste la photographie en tant qu'art ou plutôt sa prétention à en être un, j'ai vaguement réfléchi durant le bref laps de temps marécageux qui précède le sommeil pour essayer de faire quelque chose d'un peu plus rigolo dans le genre mais sans appareil photo parce que les appareils photos, c'est lourd, chiant et qu'il faut viser. Je pars de deux prémisses :

  • C'est le musée qui fait l'oeuvre et non pas l'inverse. En d'autres termes : accrochez n'importe quoi dans un musée et vous aurez un parterre extasié. Faites la même chose avec la Joconde dans une chambre de Formule 1 et vous n'aurez jamais que des couples adultères indifférents à la merveille et se besognant l'un l'autre au sein d'effluves douteuses.
  • Il faut laisser tomber l'intention et s'en remettre au hasard. Dans le cas contraire, vous vous contenterez de recycler sempiternellement les mêmes clichés (sauf rarissimes exceptions).

Donc : extrayez aléatoirement d'une bande de vidéo-surveillance de parking souterrain une dizaine d'images. Agrandissez-les en 4mx3m et exposez le tout. Ca aura de la gueule, croyez-moi. Un rapide calcul montre que de tels agrandissements possèderont des grains d'environ 67 cm (avec une résolution hi-res de 704x576). Ce qui signifie qu'il faudra se reculer de 20 à 30 mètres pour parvenir à distinguer quoi que ce soit.

On obtient quelque chose d'à la fois hautement conceptuel et d'excessivement écrasant (donc sublime) étant donné la taille des agrandissements.

Seul petit problème : on peut évidemment opter pour un système totalement aléatoire pour extraire les images, et rester ainsi sur une position d'un jansénisme intransigeant. L'ennui, c'est que sur les bandes de video-surveillance des parkings, il n'y a en général rien. Les 10 tirages risquent d'être rigoureusement identiques. Il est possible, alors, de présélectionner des séquences plus "exceptionnelles" et d'effectuer l'extraction dessus. Mais on en revient, dans ce cas, à la dictature, l'infâme dictature, de l'intention ...