28 juillet 2009

Contrefaçons

Cette semaine, B'. est revenue de Chine avec une floppée de machins (exagérément) flashy dans ses bagages (il faut savoir que les chinois sont les rois du kitsch avec les indiens). Dont un certain nombre de contrefaçons tellement grossières qu'elles en deviennent kitsch.Il faut savoir qu'en Chine existent deux sortes de contrefaçons : les faux-faux et vrais-faux. Les faux-faux sont de simples copies. Les vrais-faux sont d'authentiques produits fabriqués sous le manteau : supposons que Nike commande 50000 chaussures à l'usine « temple... [Lire la suite]
Posté par memapa à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juillet 2009

Lorelei

Y. me racontait qu'au Japon, il y avait des mangas antisémites. Ce qui est très fort, puisqu'on peut considérer qu'il n'y a pas de juifs au pays du soleil levant (ou alors les quelques individus qui s'y trouvent ont du être importés par une poignée de syndicats d'initiative pour donner un cachet plus "occidental" à l'archipel).En fait - et depuis peu - j'ai encore mieux.Jugez plutôt : en aout 1945, les japonais reçoivent des nazis une arme hyper-secrête, à savoir une jeune juive d'ascendance japonaise dotée de pouvoir psys... [Lire la suite]
Posté par memapa à 21:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 juillet 2009

Retour en 2666

Il y a des livres, des films, des tableaux, des trucs qui sont de vrais trucs. Dans le sens où l'on en ressort avec le sentiment d'avoir vécu quelque chose d'incroyable, et pas juste d'avoir passé le temps de manière plus ou moins agréable. Parfois, on met plusieurs semaines, voire mois avant de se rendre compte à quel point le truc était une expérience. Le reste de l'entertainment paraît fade, décoloré, inepte, insipide. C'est le cas de 2666. Après Les détectives sauvages (quel titre !) et 2666, j'ai décidé de me taper tout Bolaño.... [Lire la suite]
Posté par memapa à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2009

La joie par le travail

On était logés dans 3 baraques à 8 lits superposés, avec un poêle dans un coin et une table au centre. Soit plus de 70 personnes. Les chefs de file avaient droit à une maison à la fois bien plus grande et où ils n'étaient pas entassés comme nous. Contrairement à ce qu'on raconte, ça se passait plutôt bien, vues les circonstances. Peut-être que des mecs s'enculaient dans les bois, mais, moi, je n'ai jamais rien vu, ni même entendu parler à l'époque. On se levait tôt, vers les cinq heures, et on partait sur le chantier tout de suite... [Lire la suite]
Posté par memapa à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2009

Parque Via

L'avantage quand on est (provisoirement) célibataire, c'est qu'on peut faire des choses qu'on ne peut pas faire aisément lorsque l'on subit la loi d'airain du matriarcat. Non : pas aller aux putes. Voir des films chiants par exemple. Parce que de temps à autre, une certaine mauvaise conscience me taraude : les pingouins mutants venus de la 5ème dimensions, les gunfights dans une salle de bain à 30 personnes, et les jeunes crétins qui se font décapiter par le psychopathe du coin, tout cela, c'est bien beau, mais la quête de sens dans... [Lire la suite]
Posté par memapa à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2009

Fort comme Johnny !

Je suis aussi fort que Johnny Halliday dans « Vengeance » ! (J'ai triché - comme dans le film d'ailleurs : en vrai, à la fin, il faut (re)mettre une sorte de goupille, et, ça, les yeux bandés, c'est même pas la peine d'y songer).
Posté par memapa à 19:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]