27 mai 2009

Vengeance

Nikita à la voix tonnante de prophète vétéro-testamentaire a expliqué il y a peu que les critiques ciné étaient des sombres merdes incultes, tout juste bonnes à se faire empaler sur un pieu chauffé au rouge. Ce en quoi je ne peux pas lui donner tort.Toutefois ...Car il y a un toutefois.S'il lui prenait l'idée aberrante de lire les critiques des internautes (i.e : les graphomanes bas du front qui s'expriment) sur les sites ad hoc (cinefil, allociné, ...), il s'étoufferait de rage et appuierait séance tenante sur le bouton de la force... [Lire la suite]
Posté par memapa à 12:56 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

25 mai 2009

l'Auzeure Story

Il la collait comme un arapède ou un rémora, non pas que je veuille insinuer qu’elle soit une digne représentante de la famille des squales, la malheureuse, elle avait déjà bien assez de mal pour rentrer chez elle en tractant le parasite solidement arrimé dans son sillage. Ca avait commencé plus tôt, impossible de s’en dépêtrer, du très collant, celui qui s'égouttait littéralement sur ses genoux parce que, elle, c’était comme une aube au dessus des ruines de Babylone ou des cités perdues des mayas, livrées aux perroquets dyslexiques... [Lire la suite]
Posté par memapa à 01:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2009

Encore une belle histoire

Il prétendait que le temps lui filait entre les doigts pour venir s’accumuler en graisse à hauteur de la ceinture. Que ses dents, comme ses cheveux, tombaient. Qu’il s’avachissait, devenait une serpillière dotée de poumons encrassés, de guiboles de plus en plus cagneuses, et d’un néo-cortex bas de gamme qui partait en sucette.Qu’avant c’était un homme à femmes. Avant d’enfler, de ralentir de partout et de s’enlaidir.Je le savais bien, moi, qu’il n’avait jamais été ce qu’on appelle un « homme à femmes ». Même à sa grande époque, quand... [Lire la suite]
Posté par memapa à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2009

Garden

Après avoir enculé la littérature au numéro précédent (par littérature entendre : ce qu'on nomme littérature moins la somme de tous les livres passés, présents et à venir), je suis resté à me dire qu'écrire les paroles d'une chanson était tout de même bien plus difficile que de pondre un de ces machins pleins de pages et d'encre qui encombrent les rayons des libraires à chaque rentrée scolaire. Ce qui est d'une rare mauvaise foi, puisque c'est tout de même beaucoup moins fatiguant, et j'ai beaucoup de respect pour le travail - surtout... [Lire la suite]
Posté par memapa à 11:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 mai 2009

Insomnie

Comme tous les soirs où je sais que je ne vais pas dormir et où je compte avec angoisse le nombre décroissant des somnifères dont je suis bien obligé de largement dépasser la dose prescrite, j'erre sans errer, de mon fauteuil à mon fauteuil, en regardant l'écran et en écoutant le PC qui fait « Vrrr » sans rien faire de très défini, sans oublier de m'admonester pour faire quelque chose de plus précis. De foutrement plus précis.Ok, j'ai repris les tours de cartes, c'est comme la bicyclette, la carte du dessus du paquet se retrouve en... [Lire la suite]
Posté par memapa à 01:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 mai 2009

Un peu de théorie

(Et c'est la dernière fois que je me lance dans ce genre de truc, c'est vraiment trop chiant ...)
Posté par memapa à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]