28 avril 2009

Consolation

Il est possible que nous ne puissions jamais être consolés. Sans que nous sachions de quoi exactement nous devrions être consolés.Mais il est possible d'essayer.Comme d'imaginer un monde saturé de présence. Et pas seulement de ZAC, d'autoroutes, de fiches de paie et d'ennui.Ce que l'on appelle ou appelait le « sentiment océanique », cette poignante sensation qui vous saisit généralement face à la mer (d'où son nom) et qui laisse à penser qu'il y a quelque chose derrière le voile des apparences ; une ou des divinités par exemple. Au... [Lire la suite]
Posté par memapa à 14:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 avril 2009

Une journée de travail

Résultat d'une journée de travail. On remarque : « zaza », la variable fétiche « dodo » parce que j'ai sommeil, moi !
Posté par memapa à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2009

Mise au point

Ma fille est belle, ma compagne est belle, mes ami(e)s sont beaux/belles et j'emmerde le reste du monde ...
Posté par memapa à 22:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 avril 2009

Tiens, je vais encore me faire des amis

Alors que j'avançais dans la nuit opaline (car baignée par la lueur sélénite, con !), en proie aux doutes qui rongent tels un cancer acide, voire abbasside, dévoré par de flasques rats avides de mes entrailles, je ne vis rien à l'horizon, ce qui tombait très bien car, dans le cas contraire, cet article, à peine commencé, serait tombé à l'eau. Nul ne venait vers moi pour me tendre une main secourable. Ce qui tombait aussi très bien, car les mains secourables, des fagots de petit bois, j'en aurais fait. L'humeur massacrante, tel le... [Lire la suite]
Posté par memapa à 23:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
22 avril 2009

Sex Swap und Memory Run

Je l'ai déjà dit mais tout le monde s'en fout : c'est dans les très mauvais films qu'on trouve les idées les plus profondes.Prenons le cas de Memory Run, qui, il est vrai, n'est pas ce qu'on fait de pire dans le genre (mais juste au dessus) : Dans un monde Big Brotherisé, un type est capturé par les forces de l'ordre et son esprit passe dans le corps de sa copine (à des fins expérimentales un peu longues à développer ici). Dès lors, il n'aura de cesse de retrouver sa carcasse d'origine. A noter la meilleure idée du film : il/elle se... [Lire la suite]
Posté par memapa à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2009

Le mytho en action

Tout en buvant ce martini plus-dry-tu-meurs, je sens qu'il va falloir que j'explique à la jeune femme à ma droite qu'elle me lâche un peu. Pour une raison qui m'échappe, elle semble fascinée par ma personne, alors qu'il n'y a vraiment pas lieu de l'être : j'ai mal au ventre, j'ai mal à la tête, la musique me casse les tympans, qu'est-ce que je fous là et c'est qui, cette fille ? Au lieu de faire simple et me tirer en prétextant n'importe quoi, je lui explique avec un sérieux qui m'étonne moi-même qu'elle est absolument ravissante,... [Lire la suite]
Posté par memapa à 13:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

15 avril 2009

No sex at work

J’ai toujours pensé (et même quand j’étais petit) que la « libération de la femme » avait été un truc inventé par les mecs pour tringler encore plus. Toujours plus social-victims que leurs homologues masculins (et ça n’a pas beaucoup changé), elles ne pouvaient que jouer les garages à bites sous peine de passer pour de totales has-been. Evidemment, à l’époque, les dindes qui sévissaient dans Marie-Claire et dans Elle applaudissaient des deux mains et prenaient des vessies pour des projecteurs de DCA (ça n’a pas non plus beaucoup... [Lire la suite]
Posté par memapa à 12:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 avril 2009

De l'amour III

Il y a un proverbe qui dit quelque chose comme : ne couchez jamais avec quelqu'un qui a de plus gros problèmes que vous. Que l'on peut aussi décliner en : ne couchez jamais avec quelqu'un de plus névrosé que vous. A fortiori : ne vous mariez pas - ou ne vivez pas maritalement - avec quelqu'un de plus névrosé que vous. Vous allez vous ruinez la santé, tout va finir en larmes et en cris, toujours de la même façon, sans remise en cause de part et d'autre, et le petit manège pourra un jour ou l'autre repartir suivant les mêmes modalités... [Lire la suite]
Posté par memapa à 10:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 avril 2009

Papa et les plantations

Vous savez ce qu'il y a de pire avec les enfants ? C'est de les faire. Plus d'un an après la conception de ma petite princesse, je ne me suis toujours pas remis du coït à visée « utilitaire ». Avec obligation de résultat, pourrait-on dire. B'. a eu beau essayer de me rassurer par tous les moyens, je bandais avec une flaccidité remarquable et essayais toujours de me choper une migraine carabinée au moment psychologique. Heureusement qu'au premier cycle, c'était bon, parce que je ne sais pas comment j'aurais pu supporter cela sur... [Lire la suite]
Posté par memapa à 12:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 avril 2009

Portrait de l'artiste en jeune chiot

B', la culture, elle s'en tape. Pas qu'elle trouve que c'est un bluff, une gourmette pour cadres en mal de supplément d'âme, comme moi. Non, elle s'en fout. Elle rajoute parfois quelques louchées de Poujade pour m'embêter, mais elle n'y croit pas vraiment, et ce n'est donc pas très drôle. Inutile d'ajouter que ce n'est pas grâce à ma tsunamique érudition que je l'ai séduite, mais bien au contraire, par mon côté je-sais-tout-mais-c'est-sans-importance. Même si je l'ai déjà bluffée en lui racontant mieux l'histoire de la CGT que ses... [Lire la suite]
Posté par memapa à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]